Interview de Patrick Rondat

par | 19 Fév 2020 | Entretien, Musique

Je n’étais âgé que de 19 ans lorsque j’ai réalisé cette interview du guitariste français Patrick Rondat.

1 Commentaire

  1. Merlin

    Merci Vicken, c’était vraiment une superbe interview !
    Tu vois, perso je suis pas très fan de sa musique (j’ai pas fais trop d’effort non plus, en général je commence par le premier album pour avoir une vraie idée de l’artiste), mais son message est magnifique.

    Je me reconnais dans son point de vue.

    Intéressant l’idée d’éviter le « c’est de la merde ».
    Pas toujours facile, parfois on a juste pas envie de se faire chier.
    Exemple :
    Gojira.

    Un ami m’a fait écouter plusieurs fois mais c’est tellement brutal et simpliste melodiquement que meme apres avoir écouté patiemment trois albums (je n’ai pas fini mon étude), je reste dubutatif.
    Certaines musiques sont intéressantes, mais le gros est trop « bourrin pour rien »…
    Par contre, je salue la complexité de leur travail, le batteur est vraiment une bête, i
    Jamais je n’ai écouté un tel rendu.

    Je partage assez l’avis de Max Yme sur le sujet : des riffs bien trop longs et repetitifs (5 minutes de la meme chose sur le premier album, de quoi sauter par la fenêtre), des fins trop peu subtiles et identiques, une progressivité et une cohérence entre les riffs rarement existante.

    Mais, car il y a toujours un « mais », j’avoue que c’est, au fur et a mesure des albums, un travail de qualité.

    Je voulais partager ça avec toi, voilà qui est fait.

    Merci encore, tant à toi qu’à Patrick.

    PS: je decouvre ton site et ta profession, tu m’impressionnes Camarade,
    Peut être un jour pourrons-nous nous rencontrer musicalement, même si je n’ai pas une culture musicale conséquente, je suis curieux de jouer avec toi.

    Ps bis: pour ce qu’en disait Patrick, le fait de jouer pour aimer jouer, d’écouter jouer sans se braquer, la personne avec qui je préfère jouer (mon meilleur ami), joue pas très propre, pas trop perfectionniste (de plus en plus), pourri pour les arpèges, aucune techniques « impressionnantes »…. Mais tellement d’émotions et de beauté dans sa musique. On bœuf, on joue une bonne heure comme si on jouais 3 jours, le temps ralenti. On se comprends, la musique monte et redescend, quand il faut, on passe des moments vraiment exceptionnels. Je rapelle que je suis sur 90% de ma technique, bien meilleur que lui, mais lui, il a le cœur, l’âme qui déborde d’amour, de passion. Ses compositions sont vraiment belles et atypiques. On reprend d’ailleurs les morceaux de l’autre (surtout les miens), des momebts inoubliables, un agréable cercle vertueux.

    Je te ferais parvenir notre enregistrement de la dernière fois si tu veux.

    Voilà, en espérant que t’as pas pris 10 ans en lisant le message,

    Musicalement,

    Force et honneur,

    Merlin Q.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *